Quoi de neuf

Notes syndicales

Étant donné l’évolution rapide des dossiers et les moments difficiles que nous vivons avec Anciens Combattants, il est plus important que jamais de communiquer et d’échanger l’information touchant les questions syndicales. Afin de manifester notre volonté d’améliorer l’échange d’information, je vais rédiger régulièrement des mises à jour qui seront transmises à toutes les présidentes et à tous les présidents des sections locales du SEAC, qui les transmettront à leur tour à leurs membres d’un bout à l’autre du pays ou les afficheront sur les babillards du syndicat dans chacun des bureaux.

Compression des effectifs

Le 17 janvier 2013, l’employeur a annoncé la prochaine ronde de réduction du personnel. Il a précisé que 233 employés d’ACC recevraient une lettre leur signalant qu’ils sont touchés ou déclarés excédentaires et que 186 postes seraient abolis d’ici le 31 mars 2013. L’employeur a annoncé au syndicat qu’il avait déjà aboli 164 postes avant de lui faire cette annonce. Le nombre original de postes à abolir a été réduit de 804 à 784, car 20 postes ont été mutés à Services partagés Canada. Si l’on se fie à ces chiffres, il semble que 434 autres postes de première ligne seront abolis d’ici 2015-2016. Nous n’avons constaté aucune réduction significative de personnel EX à l’Administration centrale. 

Fermeture de bureaux de district

Les employés des bureaux de district devant fermer leur porte ont appris que les bureaux visés seraient fermés d’ici le 28 février 2014. Nous allons continuer de communiquer aux médias les incidences négatives qu’auront ces fermetures sur l’accessibilité aux services pour les anciens combattants. Le 8 février, le ministre Blaney a annoncé l’ouverture d’un centre d’accès à Charlottetown pour assurer des services aux anciens combattants après la fermeture du bureau de district dans cette ville. Nous avons demandé à la haute direction comment ce centre serait doté en personnel, quels genres de services y seraient offerts et si d’autres centres seraient ouverts dans les villes où des bureaux de district devaient fermer leur porte. Les hauts gestionnaires n’ont pu nous fournir d’autres détails sur Charlottetown sauf que, l’Île-du-Prince-Édouard étant la seule province sans bureau de district, ils voulaient s’assurer que les anciens combattants habitant dans cette province ont un endroit où accéder aux services.

Réaménagement des effectifs

Devant la rapidité fulgurante de la distribution des lettres, nous voulons nous assurer que les membres font la recherche appropriée et obtiennent des conseils sur leurs options avant de dévoiler à l’employeur leurs décisions, à savoir s’ils se portent volontaires pour être déclarés excédentaires, ou s’ils choisissent l’échange de postes ou une autre option garantie sous l’Appendice sur le réaménagement des effectifs.  Veuillez communiquer avec votre représentante syndicale ou votre représentant syndical si vous avez des questions ou des préoccupations à cet égard. Le président national, Yvan Thauvette, et moi siégeons au Comité du réaménagement des effectifs avec la haute direction et nous pouvons signaler aux hauts gestionnaires les préoccupations et les questions des membres.

Charge de travail

Des membres de divers bureaux nous ont fait connaître des problèmes de charge de travail. Nous savons que les nouvelles compressions d’effectifs et la fermeture des bureaux ne feront qu’exacerber la situation. Nous avons signalé cette question à l’employeur à maintes reprises et nous craignons énormément que les bureaux à proximité des bureaux ciblés pour fermeture soient plus durement frappés. À la réunion du Comité du réaménagement des effectifs du 27 février, Keith Hillier s’est engagé à mettre sur pied un comité formé de quatre membres dont deux représentent la partie syndicale et deux représentent la partie patronale. Ce comité sera chargé d’examiner les questions concernant la charge de travail des ASC.

Griefs

Le Conseil du Trésor a rendu sa décision et il a rejeté le grief de principe que nous avions déposé concernant l’interprétation par ACC de la suppression d’une fonction à la suite des compressions des ASC.  Nous allons renvoyer le grief à l’arbitrage à la Commission des relations de travail dans la fonction publique (CRTFP).  Nous avons déposé un grief sur le refus d’accéder aux demandes d’échange de poste avec un autre ministère.  Ce grief a été entendu, rejeté et sera lui aussi renvoyé à l’arbitrage.  Les griefs collectifs portant sur la nature des tâches des ASC, des GC et des GEST ont été déposés relativement aux descriptions des tâches nouvellement mises à jour. La séance de médiation relative au grief portant sur la nature des tâches des ASC est prévue du 11 au 15 mars 2013 à Toronto. L’audience du grief des GC est prévue la semaine suivante. L’audience du grief des GEST sera fixée dès qu’une personne-ressource ou un porte-parole sera désigné parmi le groupe des plaignants pour aider à la présentation du grief.

Transfert de l’Hôpital Sainte-Anne

Nous avons appris que l’hôpital sera transféré à la province de Québec le 30 septembre 2013.  Le 25 février 2012, le président national a rencontré le négociateur du ministère, Richard Neville, qui n’a pu fournir de renseignements sur les conditions de travail qui étaient négociées pour les employés. Le SEAC avait demandé la mise sur pied d’un comité pour discuter des conditions de travail, mais la sous-ministre a refusé d’acquiescer à cette demande. Nous avons donc demandé à la section locale de multiplier les manifestations et les actions à l’hôpital pour protester contre l’absence de transparence entourant le transfert. Le 28 février, le président national et la VPEN ont présenté à la SM 420 griefs des membres de Sainte-Anne, alors qu’un groupe d’employés de Sainte-Anne ont occupé les locaux de l’hôpital et ont participé par téléphone à la première partie de la rencontre en chantant des chansons de solidarité. Plus tard, au cours de la réunion, la SM a accepté de demander au négociateur de tenir régulièrement des rencontres avec le président national pour faire le point sur les négociations. 

Centre Deer Lodge

La section locale est actuellement occupée a négocier une nouvelle convention collective, car l’ancienne convention collective est  expirée depuis le 31mars 2012.

En toute solidarité,

La vice-présidente exécutive nationale,
Syndicat des employé(e)s des Anciens combattants

 

Kim Coles

 

 

 

Pages

Subscribe to Quoi de neuf