Nouvelles de l'AFPC

Subscribe to flux Nouvelles de l'AFPC
Mis à jour : il y a 2 heures 29 min

Nouvelle convention collective pour les travailleuses et travailleurs de Many Rivers

mer, 01/23/2019 - 11:31

En grève depuis le 2 novembre, l’équipe syndicale a négocié jusqu’au petit matin, le 22 janvier, pour conclure une entente de principe. Cette entente a été ratifiée à l’issue d’une assemblée et d’un vote des membres de la section locale Y031 de l’AFPC-SEY travaillant au centre de soutien et de counseling Many Rivers.

Les revendications syndicales visaient essentiellement à améliorer l’accès au programme d’aide aux employés, à assouplir l’horaire de travail pour répondre aux besoins des clients et à permettre aux employés de rencontrer des superviseurs cliniques durant les heures de travail. Le personnel a réussi non seulement à améliorer les soins offerts aux clients, mais aussi à augmenter de 7 % le salaire de base pendant les cinq années de la convention collective.

L’entente prévoit également un peu du temps pour rétablir les pleins services offerts par Many Rivers. Les bureaux régionaux et le bureau de Whitehorse devraient rouvrir leurs portes le jeudi 7 février.

« Dans toute ma carrière syndicale, je n’ai jamais vu une telle force et solidarité au sein d’un groupe, affirme Steve Geick, président du Syndicat des employé-e-s du Yukon. Nous avons vu petit groupe de personnes fermement déterminées à tenir leur bout pour obtenir ce qui est juste et nécessaire. C’est un grand privilège pour moi d’avoir travaillé avec l’équipe de Many Rivers. J’ai beaucoup appris à leurs côtés et je suis vraiment impressionné de ce qu’ils ont accompli ensemble. »

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

Many Rivers workers in Yukon ratify collective agreement

mar, 01/22/2019 - 17:34

On strike since November 2, the union’s bargaining team negotiated into the early morning hours of January 22 to reach a tentative agreement. Following a membership meeting and vote, the tentative contract has been ratified by the members of YEU/PSAC Local Y031, Many Rivers Counselling and Support Services.

The union’s demands were focused on improved access to EAP services for workers, flexibility to respond to client scheduling needs, and the ability of workers meet with specialist clinical supervisors during their working hours. These client care improvements were achieved along with a 7% increase in base salary over the life of the five year agreement.

The contract allows some time for Many Rivers to transition back to full operation. Clients can expect the society’s doors to open fully for business on Thursday February 7 in both the regional offices as well as the Whitehorse branch.

“The strength and solidarity of this group exceeds anything I have experienced in my union career,” said YEU President Steve Geick. “We witnessed this small, fiercely committed group of people hold their ground and stand firm for what they knew was right, and necessary. I am very honoured to have worked with, and learned so much from the Many Rivers team, and I am impressed by what they have accomplished together.”

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Banner

NAV CANADA : Nouvelles au sujet des rajustements salariaux et rétroactifs

ven, 01/18/2019 - 15:40

Le 10 janvier 2019 dernier, le négociateur de l’AFPC a rencontré l’employeur, NAV CANADA, pour discuter de la date à laquelle les membres commenceront à obtenir les rajustements salariaux et la paye rétroactive.

En réponse, l’employeur a indiqué qu’il était à la préparation d’un document expliquant le mode de versement et le calendrier de ces paiements sur le chèque de paye des membres. Nous vous ferons part de cette information dès que nous l’aurons reçue de l'employeur.

Nous comprenons que certains membres craignent de ne pas recevoir leur paye rétroactive avant la date limite de souscription aux REER. L’employeur n’a pu confirmer s’il sera en mesure de respecter l'échéance, mais nous sommes en pourparlers afin de trouver des solutions possibles.

Le mois dernier, les membres de NAV CANADA ont ratifié une nouvelle convention collective de trois ans qui sera en vigueur du 19 décembre 2018 au 31 décembre 2020.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

NAV CANADA: An update on salary adjustments and retroactive pay

ven, 01/18/2019 - 15:33

Late last week, our negotiator met with NAV CANADA to discuss when members will begin seeing salary adjustments and retroactive pay.

NAV CANADA is preparing an explanation as to what will happen with these payments and when members will begin to see it on their paycheques. We will distribute the information once we have received it from the employer.

We understand that some members are concerned about receiving their retroactive pay by the RRSP cut-off date. NAV CANADA could not confirm that they will be able to meet the deadline, however we are in discussion with the employer about potential solutions.

Last month, NAV CANADA members ratified a new contract effective December 19, 2018. The new collective agreement will be in affect for 3 years, with an expiry date of December 31, 2020.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

L’AFPC, solidaire des défenseurs du Camp Unist’ot’en

jeu, 01/17/2019 - 14:23

La semaine dernière, des agents de la GRC ont arrêté et détenu plusieurs membres de la nation Wet'suwet'en sur leur territoire non cédé alors qu’ils défendaient leurs terres contre un important projet de pipeline. La communauté Unist'ot'en y tient un campement depuis 2009 pour empêcher TransCanada Corp de construire le gazoduc Coastal GasLink.

Les représentantes et représentants du Cercle national des peuples autochtones de l’AFPC défendent depuis plusieurs années les droits des peuples autochtones au Canada et à l’étranger. Nous condamnons l’injonction de la cour et l’arrestation des personnes au camp Unist'ot'en. Nous demandons aux gouvernements provincial et fédéral de respecter une relation de nation à nation avec les chefs héréditaires à Unist'ot'en.

Nous appelons le mouvement syndical à soutenir les défenseurs du camp Unist'ot'en pour faire annuler cette injonction et rétablir l’occupation du centre de guérison des Unist'ot'en. 

Ensemble, montrons à tous les paliers de gouvernement qu’ils ne peuvent bafouer les droits des Autochtones au profit d’intérêts pétroliers et gaziers privés. Pour en savoir plus, veuillez visiter le site Unist'ot'en à l’adresse (en anglais seulement): http://unistoten.camp/.

 

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC stands in solidarity with the defenders of Unist’ot’en Camp

jeu, 01/17/2019 - 14:17

Last week, RCMP officers arrested and detained several Wet’suwet’en people on their unceded territory while they were defending their land from a major pipeline development. The Unist’ot’en community has had a camp set up since 2009 to block TransCanada Corp from building the Coastal GasLink pipeline.

PSAC’s National Indigenous Peoples’ Circle Representatives have been working to protect and defend the rights of Indigenous Peoples in Canada and abroad for a number of years. We condemn the injunction and arrest of those at Unist’ot’en Camp. We call on the provincial and federal governments to respect a nation-to-nation relationship with hereditary leadership at Unist’ot’en.

We ask those in the labour movement to stand in solidarity with the defenders at Unist’ot’en Camp with the goal of defeating this injunction and re-establishing the occupation of the Unist ot’en's healing camp. 

Together let’s show all levels of government that they cannot trample on Indigenous rights in favour of private oil and gas interests. To learn more, please visit the Unist’ot’en website at: http://unistoten.camp/

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Des membres de l’AFPC parmi les victimes de l’accident d’autobus d’Ottawa

mer, 01/16/2019 - 15:56

Le choc qu’a provoqué l’accident d’autobus survenu vendredi à Ottawa vient de secouer davantage de nombreux membres de notre syndicat. Nous avons en effet appris que les trois personnes qui y ont perdu la vie étaient des fonctionnaires. Deux d’entre elles étaient des membres de l’AFPC : Bruce Thomlinson et Anja Van Beek. Le confrère Thomlinson travaillait à l’Agence canadienne des services frontaliers et le confrère Van Beek au Conseil du Trésor. À l’heure de l’accident, les deux collègues retournaient à la maison après leur journée de travail.

Nous tenons à présenter nos sincères condoléances à leurs familles, leurs amis et collègues. Nous exprimons également notre gratitude aux premiers intervenants, qui ont fait de leur mieux face à cette tragédie.

Si vous souhaitez parler à une personne pendant cette période difficile, sachez qu’il y a de l’aide disponible.

Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC members among Ottawa bus accident fatalities

mer, 01/16/2019 - 15:53

The shock of Friday’s bus crash in Ottawa deepened for many PSAC members as we learned that all three fatalities of the crash were public service workers, two of them PSAC members: Bruce Thomlinson and Anja Van Beek. Thomlinson worked for the Canada Borders Services Agency and Van Beek worked for Treasury Board. Both were on their way home at the time of the accident.

We extend our heartfelt condolences to the families, friends and colleagues of all the victims of this horrible accident. We would like to also extend our gratitude to the first responders for having done all they could in such a terrible situation.

If you need someone to talk to through difficult times, know that there is help.

Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Les membres de l’AFPC invités à tester des logiciels qui remplaceraient Phénix

mer, 01/16/2019 - 13:11

Cette semaine, le gouvernement passe à l’étape suivante dans sa quête d’un système qui remplacera l’affreux système de paye Phénix.

L’équipe des ressources humaines et de paye de la prochaine génération (l’équipe ProGen RH et paye) du gouvernement organise dans tout le pays une série d’expos pour les utilisateurs qui permettra aux membres de tester des logiciels de paye qui pourraient remplacer Phénix. Les tests auront lieu de 9 h à 16 h dans les halls des immeubles dont vous trouverez la liste plus bas.

Ces expos ont pour but de permettre aux fonctionnaires de participer au processus de sélection du futur logiciel de paye du gouvernement.

L’AFPC encourage ses membres à faire ces tests et à formuler au gouvernement les précieux commentaires dont il a besoin pour assurer l’efficacité du futur système de paye.

Des représentants de l’AFPC assisteront également aux expos afin d’aider à évaluer et à déterminer la solution qui répond le mieux aux besoins de nos membres, notamment ceux du Centre de paye et les autres fonctionnaires. L’AFPC a insisté auprès du gouvernement pour pouvoir participer au processus de sélection du système de paye, car elle veut s’assurer que ses membres n’auront plus jamais à faire les frais d’un fiasco comme Phénix.

L’une des principales revendications de l’AFPC au Conseil du Trésor est que le gouvernement consulte le syndicat avant d’effectuer des changements technologiques qui auront des répercussions sur nos membres.

#ProGenRHPaye Expos utilisateurs VILLE DATE LIEU Gatineau 16 janvier Place du Portage Ottawa 17 janvier 101, promenade Colonel By Ottawa 18 janvier 875, chemin Heron Montréal 23 janvier 200, boulevard René-Lévesque Dartmouth 24 janvier 40-45, promenade Alderney Victoria 28 janvier 25, chemin Huron Edmonton 30 janvier 9700, avenue Jasper Winnipeg 1er février 269, rue Main Gatineau 4 février 30, rue Victoria Gatineau 6 février Terrasses de la Chaudière Ottawa 8 février 1400, chemin Merivale Ottawa 11 février 101, promenade Tunney’s Pasture

 

Sujets: 

PSAC members invited to test potential Phoenix replacements

mer, 01/16/2019 - 13:06

This week marks the next step in the government’s quest to find a replacement for the disastrous Phoenix pay system.

The government’s NextGen HR and Pay Team is hosting a series of User Expos across Canada which will allow members to try out potential payroll software that could replace Phoenix. The events will take place from 9:00 am – 4:00 pm in the lobbies of the buildings listed below.

These events will provide an opportunity for many public service workers to contribute to in the selection process for the next generation of government payroll software.

PSAC is encouraging members to attend these events to test out the proposed solutions and give the valuable feedback the government needs to ensure the next payroll system is successful. 

PSAC representatives will also be attending the expos to help evaluate which pay solution best meets our members’ needs – for both those who process the paycheques and those who receive them. PSAC has insisted that the government must include the union in the pay system selection process so that we can ensure our members never have to endure a Phoenix fiasco again. One of PSAC’s top Treasury Board bargaining demands is that the government consults the union before any technological changes are put in place affecting our members.

#NextGenHRPay User Expos CITY DATE LOCATION Gatineau January 16 Place du Portage Ottawa January 17 101 Colonel By Drive Ottawa January 18 875 Heron Road Montreal January 23 200 René-Lévesque Boulevard Dartmouth January 24 40-45 Alderney Drive Victoria January 28 25 Huron Street Edmonton January 30 9700 Jasper Avenue Winnipeg February 1 269 Main Street Gatineau February 4 30 Rue Victoria Gatineau February 6 Terrasses de la Chaudière Ottawa February 8 1400 Merivale Road Ottawa February 11 101 Tunney’s Pasture Driveway

 

Sujets: 

Victoire dans le dossier Phénix : le recouvrement des montants bruts, c’est fini!

mar, 01/15/2019 - 13:41

Déclaration de Chris Aylward, président de l’AFPC

« C’est une grande victoire pour les fonctionnaires fédéraux. Après des années de pression exercée par l’AFPC et ses membres, le gouvernement a finalement proposé un projet de loi qui règlera un des pires problèmes causés par Phénix.

Depuis le début du fiasco Phénix, des milliers de fonctionnaires sont trop-payés. Mais au lieu de corriger ces erreurs de calcul et de verser le trop-payé à l’employeur, le gouvernement les a obligés à rembourser le montant brut, qui est plus élevé que ce qui leur a été versé.

Le résultat : des milliers de membres ont hérité d’un lourd fardeau financier et de problèmes fiscaux qui s’étaleront sur des années.

Nous aurions préféré que cette loi soit déposée bien plus tôt, mais nous nous réjouissons qu’elle soit rétroactive à 2016, l’année où le cauchemar Phénix a commencé. Le gouvernement doit mettre en œuvre cette loi le plus rapidement possible.

La prochaine étape pour le gouvernement : dédommager les fonctionnaires qui ont subi les ravages de Phénix. Une telle mesure allégerait le stress financier et personnel que vivent ces personnes depuis bientôt trois ans. »

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Major Phoenix victory: no more gross payback for overpayments

mar, 01/15/2019 - 13:39

PSAC President Chris Aylward made the following statement:

“Public service workers scored a major victory today after years of pressure from PSAC and its membership. The government of Canada has finally proposed tax legislation to fix a major part of the Phoenix pay system fallout.

For 3 years and counting, thousands of workers across the country have received overpayments because of Phoenix. But rather than limiting the burden of these Phoenix errors to calculating the overpayment and repaying it to the employer, the government has forced these workers to reimburse the gross amount of the overpayment (cpp payments, income tax deductions, etc...) – significantly more than the amount they received.

Not only has this been a financial burden, but it has resulted in years of tax return problems for thousands of workers.

We would have preferred to have this legislation tabled years ago, but we’re pleased that it will be retroactive to 2016, the year the Phoenix crisis began. The government must now move as quickly as possible to implement the legislation.

It’s for this kind of financial and personal stress caused by Phoenix – for three years now – that it’s also important that the government move to compensate public service workers with damages.”

Sujets: Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Négo FB : Le syndicat réclame de nouvelles protections et la conciliation travail-vie personnelle

ven, 01/11/2019 - 12:06

L’employeur veut anéantir les droits en matière d’établissement des horaires et s’en prendre aux congés pour les soins et l’éducation.

L’équipe de négociation des Services frontaliers (FB) de l’AFPC-SDI a entamé une nouvelle ronde de négociations, du 7 au 10 janvier. Elle a rencontré les négociateurs du Conseil du Trésor (CT) et de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et les parties ont échangé les propositions.

L’équipe de négociation a établi clairement sa position pour cette ronde de négociations : il faut combler davantage l’écart qui sépare les membres du groupe FB de l’ensemble de la communauté responsable de l’exécution de la loi et régler les problèmes en milieu de travail. Elle réclame aussi de nouveaux droits et de meilleures protections.

Voici quelques propositions clés qu’elle a présentées :

Nouvelles protections

  • Meilleures protections contre les mesures disciplinaires, les abus de pouvoir et le harcèlement
  • Élimination et remplacement des insignes nominatifs des officiers en uniforme par des insignes numériques
  • Meilleures protections en ce qui concerne le renouvellement du permis de port d’armes et la formation sur les tactiques de maîtrise et de défense
  • Protection des dénonciateurs afin que les membres du syndicat puissent dénoncer les actes répréhensibles

Rémunération adéquate pour les recrues et les nouveaux agents

  • Passage immédiat au taux de rémunération FB-3 dès l’obtention du diplôme à Rigaud

Conciliation travail-vie privée

  • Améliorations aux diverses dispositions sur les congés
  • Régler les problèmes d’établissement des horaires et d’heures supplémentaires en cours
  • Télétravail pour les membres dans le domaine de l’observation des échanges commerciaux et pour les autres membres qui ne portent pas d’uniforme 
  • Protections qui assureraient un meilleur accès au congé avec étalement du revenu.

Réforme du régime de retraite

  • Engagement du Conseil du Trésor et l’ASFC à négocier un régime de retraite anticipée comparable à celui qu’ont adopté d’autres agences d’exécution de la loi.

L’équipe de négociation présentera les revendications salariales lorsqu’elle aura analysé les données démographiques et celles sur la paye qu’ont fournies le CT et l’ASFC. Par ailleurs, l’AFPC-SDI mènera un sondage sur la rémunération dans le milieu de l’exécution de la loi.

L’employeur a demandé un certain nombre de concessions importantes qui vont de l’élimination des droits d’établissement des horaires à des changements draconiens au congé pour les soins et l’éducation. Le syndicat lui a dit qu’il était déterminé à négocier de bonne foi et lui a aussi bien précisé qu’il ne ferait pas de concessions.

La prochaine séance de négociation aura lieu le 26 février.

Sujets:  Fichiers joints:  2019-01-10_psac_proposals_fb_group_fr.pdf fb_-_propositions_de_lemployeur_final.pdf Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

FB Bargaining: Union pushes for new protections, work-life balance

ven, 01/11/2019 - 11:58

Employer seeks to eliminate scheduling rights, attacks Care and Nurturing Leave

On January 7-10, the PSAC/CIU’s Border Services (FB) bargaining team kicked off a new round of bargaining, meeting with Treasury Board and Canada Border Services Agency (TB/CBSA) negotiators and exchanging proposals.

The team made it clear to the TB/CBSA that the union’s goals for this round of bargaining are to further close the gap with the broader law enforcement community, fix problems in the workplace and ensure new rights and protections.

Below are some key proposals from PSAC/CIU:

New protections

  • New protections in the context of discipline, and protections against abuse of authority and harassment.
  • Elimination of name tags for uniformed officers, replacing them with badge numbers.
  • New protections in the context of firearm and control defence tactics re-certification.
  • Whistleblowing protections so that union members can expose wrongdoing.

Appropriate pay for recruits and new officers

  • Immediate transition to the FB-3 pay rate upon graduation from Rigaud.

Work-life balance

  • Improvements to various leave provisions.
  • Fixes to on-going scheduling and overtime problems.
  • Telework options for Trade Compliance and other non-uniformed members. 
  • Protections that would ensure improved access to Leave with Income Averaging.

Retirement Reform

  • Seeking a commitment from Treasury Board and CBSA in bargaining for an early retirement regime comparable to other federal law enforcement agencies.

The bargaining team will be making proposals concerning wages once it has had the opportunity to analyze payroll and demographic data provided by the TB/CBSA. PSAC/CIU will also be conducting a survey on compensation in the broader law enforcement community in Canada. 

Management tabled a number of significant concessions, from the elimination of scheduling rights to draconian changes to the Care and Nurturing Leave. While the union told management it is committed to bargaining in good faith, the union also made it clear it will not accept concessions.

The next bargaining session is scheduled for February 26

Sujets:  Fichiers joints:  2019-01-10_psac_proposals_fb_group.pdf fb_er_proposals_eng_-_final.pdf Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

L’AFPC : solidaire des fonctionnaires fédéraux états-uniens victimes de la paralysie gouvernementale

ven, 01/11/2019 - 11:56

Aujourd’hui, aux États-Unis, quelque 800 000 fonctionnaires ne seront pas payés à cause de la fermeture forcée et irresponsable du gouvernement imposée par le président Trump. Le président de l’AFPC, Chris Aylward, a transmis un message de solidarité à tous les États-Uniens en ces temps difficiles. 

Monsieur J. David Cox
Président, American Federation of Government Employees
80 F Street, NW
Washington, DC 20001

Monsieur le président,

C’est au nom de tous les membres de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, plus important syndicat de fonctionnaires fédéraux du Canada, que je vous témoigne notre solidarité avec vos membres et tous les employés fédéraux de votre pays en cette période de paralysie de votre gouvernement.

Nombre de vos membres ont été désignés essentiels et travaillent « gratuitement », tandis que d’autres ont été contraints de prendre des congés non payés. C’est un état de chose dévastateur pour les fonctionnaires fédéraux de votre pays, mais aussi pour tous les citoyens qui dépendent des services fournis par vos membres. La situation vous a été imposée par un président qui a pris la fonction publique en otage afin de financer la construction d’un mur frontalier qui engendra encore plus de violations des droits de la personne, de violence et de division.

Notre syndicat est d’autant plus sympathique à votre cause que nos membres subissent les conséquences néfastes d’un système de paye dysfonctionnel depuis trois ans. Certains n’ont pas été payés correctement, voire pas du tout, et c’est sans compter les erreurs de calcul de leurs avantages et prestations. Nos membres ne connaissent que trop bien ce que représente l’absence de revenu, l’insécurité économique et la précarité d’emploi. 

Les reportages déchirants sur la souffrance et l’angoisse causées par cette paralysie touchent une corde sensible chez nos membres. Parallèlement, nous sommes inspirés par l’action immédiate et déterminée que vous menez pour mettre fin au cauchemar. Nous vous félicitons, vous et l’American Federation of Government Employees, pour votre leadership exemplaire, et vous remercions de défendre les droits des travailleurs et la démocratie.

En toute solidarité,

Le président national de l’Alliance de la Fonction publique du Canada
Chris Aylward

Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC extends solidarity to US workers in face government shutdown

ven, 01/11/2019 - 11:50

Today, approximately 800,000 US federal public service workers will not get paid because of President Trump’s forced, and reckless government shutdown. PSAC President Chris Aylward extended our Union’s solidarity with all Americans during this difficult crisis.  

J. David Cox
President, American Federation of Government Employees
80 F Street, NW
Washington, DC 20001

Dear President Cox,

On behalf of the membership of the Public Service Alliance of Canada, Canada’s largest federal government union, I extend solidarity to your members, and to all US federal employees, in the face of the US government shutdown.

Many of your members have been deemed essential workers and are working without pay; others have been forced to take unpaid leave. Tomorrow will mark the first government payday without pay. It is a devastating situation for US federal workers, but also for US citizens who depend on the services your members deliver. It is a situation that has been forced on your country by a reckless US President who is holding your members and the public service hostage in order to fund a border wall that will cause even further violation of rights, violence and division.

Our union has special sympathy for the plight of your members because our members who work for Canada’s federal public service have been been suffering the consequences of a botched payroll system for the past three years.  They have experienced a myriad of pay problems including missed paychecks or the wrong pay, and incorrect calculations of entitlements and benefits.  Our members know what it means to have no income; they know the hardship of economic and job insecurity. 

The stories we have read in the media about the suffering and anguish caused by the shutdown are familiarly heart-wrenching. Yet we are also inspired by the coming together of US federal employees; by your quick and strong action to push hard for a resolution to the nightmare. We congratulate you and the American Federation of Government Employees for your exemplary leadership in the fightback. We thank you for standing up for public services, workers’ rights, and democracy.

In solidarity,

Chris Aylward
National President
Public Service Alliance of Canada

Éditeur: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Rajustements salariaux et salaires rétroactifs en retard : l’AFPC dépose une plainte contre le Conseil du Trésor/l'ASFC

ven, 12/21/2018 - 13:33

L'AFPC a décidé d'agir contre le Conseil du Trésor/l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour le non-respect de la date limite pour appliquer la convention collective de ses quelque 8,300 membres qui travaillent pour l’ASFC un peu partout au pays.

Le nouveau contrat de travail avec l'ASFC a été signé en juillet et devait être mis en œuvre au plus tard le 30 novembre. Aujourd'hui, l'AFPC a déposé une plainte en vertu de la Loi sur les relations de travail dans le secteur public fédéral (LRTSPF) au nom de ses membres visés par ce contrat.

Le syndicat est déçu de l'incapacité du gouvernement de respecter l'échéance raisonnable pour appliquer la convention collective des travailleurs et travailleuses de l’ASFC. Sa frustration est d'autant plus grande qu'il avait généreusement accepté de doubler l'échéance en la faisant passer de 75 à 150 jours. Le problème n'est pas nouveau — le gouvernement a en effet eu de la difficulté à respecter ses échéances relatives à plusieurs autres conventions collectives, notamment celles des groupes PA, SV, TC et EB, ainsi que Parcs Canada et l'ACIA, en raison du dysfonctionnement de Phénix.

Le syndicat demandera à la Commission des relations de travail d'ordonner à l'ASFC de payer des dommages-intérêts à ses membres et de prendre les mesures nécessaires pour se conformer immédiatement à la LRTSPF et mettre en œuvre les dispositions des conventions collectives.

Une date d’audience sera fixée une fois que l’employeur aura répondu à la plainte. L’AFPC continuera d’informer ses membres.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC files complaint against Treasury Board/CBSA over delay to salary adjustments and retroactive pay

ven, 12/21/2018 - 13:29

PSAC is taking action in response to Treasury Board/Canada Border Services Agency's (CBSA) failure to meet the implementation deadline for the latest collective agreement. This will affect over 8,300 PSAC members working at CBSA locations across the country. 

PSAC today filed a complaint on behalf of CBSA workers under the Federal Public Sector Labour Relations Act (FPSLRA). Members should have seen the implementation of their newest contract by November 30, but CBSA workers are still waiting despite having signed the agreement in July.

PSAC is disappointed over the government’s inability to meet reasonable implementation deadlines for its workers at the CBSA, especially considering the union generously doubled the timeframe, from 75 days to 150 days. This has been a reoccurring problem, as the government has struggled to meet its implementation deadlines for several other collective agreements such as CFIA, Parks Canada and the PA, SV, TC and EB groups, due to Phoenix issues. 

PSAC will ask the Board to order the employer to pay damages to CBSA workers, and to take all necessary steps to immediately comply with the FPSLRA and implement the terms of the collective agreement. 

Once the employer has responded to the complaint a hearing date will be set. PSAC will continue to keep its members informed about any further developments.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Rajustements salariaux et salaires rétroactifs en retard : l’AFPC dépose une plainte contre l’ACIA

jeu, 12/20/2018 - 09:46

L'AFPC a décidé d'agir contre l'Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) pour le non-respect de la date limite pour appliquer la convention collective de ses quelque 3 500 membres qui travaillent pour l’ACIA un peu partout au pays.

Le nouveau contrat de travail avec l'ACIA a été signé en juillet et devait être mis en œuvre au plus tard le 12 décembre. La semaine dernière, l'AFPC a déposé une plainte auprès de la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral au nom de ses membres visés par ce contrat.

Le syndicat est déçu de l'incapacité du gouvernement de respecter l'échéance raisonnable pour appliquer la convention collective des travailleurs et travailleuses de l’ACIA. Sa frustration est d'autant plus grande qu'il avait généreusement accepté de doubler l'échéance en la faisant passer de 75 à 150 jours. Le problème n'est pas nouveau — le gouvernement a en effet eu de la difficulté à respecter ses échéances relatives à plusieurs autres conventions collectives, notamment celles des groupes PA, SV, TC et EB, ainsi que Parcs Canada, en raison du dysfonctionnement de Phénix.

Le syndicat demandera à la Commission des relations de travail d'ordonner à l'ACIA de payer des dommages-intérêts à ses membres et de prendre les mesures nécessaires pour se conformer immédiatement à la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique et mettre en œuvre les dispositions des conventions collectives.

Une date d’audience sera fixée une fois que l’employeur aura répondu à la plainte. L’AFPC continuera d’informer ses membres.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

PSAC files complaint against CFIA over delay to salary adjustments and retroactive pay

jeu, 12/20/2018 - 09:44

PSAC is taking action in response to the Canadian Food Inspection Agency’s (CFIA) failure to meet the implementation deadline for the latest collective agreement. This will affect over 3,500 PSAC members working at CFIA locations across the country. 

Last week, PSAC filed a complaint on behalf of CFIA workers with the Federal Public Service Labour Relations and Employment Board. Members should have seen the implementation of their newest contract by December 12, but CFIA workers are still waiting despite having signed the agreement in July.

PSAC is disappointed over the government’s inability to meet reasonable implementation deadlines for its workers at the CFIA, especially considering the union generously doubled the timeframe, from 75 days to 150 days. This has been a reoccurring problem, as the government has struggled to meet its implementation deadlines for several other collective agreements such as Parks Canada and the PA, SV, TC and EB groups, due to Phoenix issues. 

PSAC will ask the Board to order the employer to pay damages to CFIA workers, and to take all necessary steps to immediately comply with the Public Service Labour Relations and Employment Act and implement the terms of the collective agreement. 

Once the employer has responded to the complaint a hearing date will be set. PSAC will continue to keep its members informed about any further developments.

Sujets: Embedded Image:  Image Placement:  Top Right Half

Pages